Cette fonctionnalité n’est pas compatible avec votre navigateur. Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser Google Chrome ou Mozilla Firefox.
Header
Loading...

La domotique

La domotique regroupe l'ensemble des techniques qui permettent de centraliser et d’automatiser le contrôle de la plupart des systèmes d’une maison ou d’une entreprise : électronique, informatique, télécommunications… Il est alors possible, par exemple, de commander à distance ou par programmation la lumière, le chauffage, les volets roulants, les portes, les alarmes, etc. Une solution pour améliorer confort, sécurité et économies d’énergie.

Une maison désormais vraiment connectée

Les progrès technologiques des dernières années ont encore permis d’augmenter les possibilités de la domotique, et ce terme, inventé dans les années 70 par une contraction des mots domus (la maison en latin) et télématique (les techniques qui associent l'informatique et les télécommunications) a une signification bien plus étendue aujourd’hui. Là où il était alors surtout question de programmer des interrupteurs et des commandes de volets par exemple en fonction de l’heure ou de la lumière du jour, il est possible aujourd’hui de gérer la plupart des fonctions à partir d’un smartphone, en intervenant sur toute l’électronique d’une habitation : fermeture ou ouverture des portes, des lumières, réglages des alarmes, vues des caméras de sécurité, baisser ou augmenter le chauffage… Et ce même si l’on est en vacances ou en déplacement professionnel à l’autre bout du monde.

Économies d’énergie, d’eau…

Un des domaines dans lesquels la domotique a déjà prouvé son efficacité est celui des économies d’énergie, même si les commandes utilisées sont elles-mêmes consommatrices d’électricité…

Le chauffage : il est possible aujourd’hui de régler très finement le chauffage de sa maison, en fonction de ses besoins et rien de plus. Réglage qui tiendra compte de l’ensoleillement, de l’heure de la journée, de la ventilation, de la climatisation, etc. De façon à garder une température stable sans dépenses excessives.

L’eau : le débit utile peut être réglé automatiquement, un détecteur ouvrant le robinet seulement lorsque l’on passe ses mains dessous, ce qui représente à l’année pour une famille une économie de plusieurs centaines de litres d’eau… Même chose bien évidemment pour l’arrosage du jardin, qui pourra être réglé très finement, ne se déclenchant non seulement qu’aux heures les moins chaudes de la journée, voire la nuit, mais en tenant même compte du degré d’hygrométrie.

Le must de la sécurité

Désormais, sans devenir paranoïaque, il est possible de sécuriser au maximum son habitation grâce à la domotique. En tous cas suffisamment pour décourager les intrus. Caméras, alarmes, digicodes, interphones, serrures électroniques, volets roulants hermétiques… Le tout relié encore une fois à un smartphone dans la plupart des cas, qui permet d’être alerté en cas d’intrusion dans la maison et même de visualiser en direct les images de son habitation.

Sans oublier le confort

La domotique intègre aussi toutes les innovations : enceintes dans toutes les pièces avec liaison sans fil pour écouter sa musique préférée même dans son bain, téléviseurs tous reliés à la box pour profiter de toutes les chaînes de son bouquet dans les chambres comme dans le salon, home cinéma, pilotage à distance de toutes les fonctions de la maison via des télécommandes, smartphones, tablettes, comme le réglage des lumières, du chauffage, des stores, de la climatisation…

Options et coûts

Si la domotique regroupe un grand nombre de solutions, il n’est évidemment pas indispensable de toutes les adopter. Et le chantier ne sera pas aussi ambitieux si l’on est dans le cadre d’une construction neuve ou dans celui d’une rénovation dans l’ancien. On estime généralement que réaliser une installation domotique relativement complète représente 4 à 10% du prix global d’une construction neuve. Des travaux confiés à un électricien, qui possède théoriquement désormais les compétences requises pour toutes les installations de câblage et de liaisons sans fils (par ondes hertziennes, infrarouges, wifi…) liées à la domotique.

Dans une habitation existante, les possibilités qu’offrent aujourd’hui ces liaisons sans fil permettent de réduire les coûts de façon significative en limitant le nombre de câbles à passer dans les cloisons.

A noter : dans certains cas, il est possible de bénéficier d’aides fiscales sous forme de réductions d’impôts ou de TVA allégée, lorsqu’une installation domotique permet de diminuer l’empreinte écologique d’une habitation.

Prochaine étape : l’écodomotique urbaine

Dans un but environnemental et de recherche de toujours plus d’économies d’énergie, les architectes et urbanistes travaillent désormais sur la communication des immeubles entre eux et de la généralisation de la domotique à l’échelle d’un quartier ou même d’une ville. De nombreux services peuvent ainsi désormais être « fédérés » (la fourniture d’eau, le chauffage, des livraisons…). Des solutions rendues possibles notamment grâce au maillage opéré dans de nombreuses vllles par France Télécom et ses différents réseaux techniques (RTC, TRANSFIX, TRANSPAC, TRANSVEIL, NUMERIS …).

Liens intéressants

Maison et domotique : http://www.maison-et-domotique.com/

Ademe : http://www.ademe.fr/

Io-Home : http://www.io-homecontrol.com/en/